Presentation

alfloA Flots perdus établit un trait d’union entre la côte Varoise – lieu de naissance de Florence Rizzo où sont présents en nombre les verres de mer, et la Camargue – résidence d’Alain Rangon, véritable sanctuaire de bois flottés.

En hiver, sur les plages sauvages provençales, nous glanons ces matériaux « bruts de mer? » voués à disparaître. Respectueux de leurs formes façonnées par le temps et les éléments naturels (eau, sel, sable et galets, vent, soleil…) nous les marions dans le secret de notre atelier pour que ce patrimoine – vecteur d’histoires énigmatiques – renaisse métamorphosé en  « oeuvres d’art »  insolites et sereines, accessibles par tous car originellement offertes par la nature. Chaque oeuvre est marquée au sceau d »A Flots perdus’, numérotée et nommée.
Chaque pièce est unique.

Réalisées à quatre mains, nos créations sont le fruit de notre rencontre. Passerelles entre féminin et masculin, nature et humain, mer et continent, patrimoine et modernité, elles invitent à réfléchir à notre rapport à la nature et au temps.

Marqueurs de notre histoire personnelle (souvenirs et usages), les bois flottés et les verres dépolis sont témoins d’un environnement qu’il nous faut protéger. Notre démarche artistique s’inscrit dans la thématique du développement durable.